26 août 2009 ~ 2 Commentaires

DES PRATIQUES DE BAS DE GAMME

Le silence et l’inefficacité de l’ANEAMI a conduit à des dérives de certains assureurs pour piétiner sur les droits des Experts et diminuer ainsi leur dignité et faire douter de leur impartialité.

Le premier exemple qui peut être cité est la décision unilatérale prise à un moment donné à la CRMA par le Responsable nouvellement nommé de supprimer les autorisations d’exercice à l’ensemble des Experts en automobile installés à titre privé .Aucune explication n’a été fournie par ce bureaucrate et l’ANEAMI n’a pas daigné réagir pour protéger le droit de ses adhérants.Par la suite ,se voyant acculée par le fait que l’EXAL n’arrivait pas à satisfaire la charge de travail qui lui a été confiée,la CRMA a fait appel à une certaine nombre d’Experts privés triés sur des critères pas du tout transparents.Qu’a fait l’ANEAMI pour remettre dans leur droit les Experts injustement sanctinnés par la CRMA? Rien,bien sûr.

Le deuxième exemple relève de l’arrogance de certains chefs d’agence ,toutes compagnies confondues ,qui font du chantage alimentaire envers une certaine catégorie d’experts en vue de las amener à céder sur les questions d’éthique et de leur impartialité afin de satisfaire au désirata de ces gestionnaires véreux.

Le troisième exemple ,tout récent,est une instruction donnée par une compagnie largement implantée au niveau national ,à ses Experts leur intimant l’ordre de laisser vide la case réservée à la fixation du taux de vétusté sur les rapports d’évaluation des dommages transmis par voie électronique.Ce taux de vétusté sera  fixé par l’assureur lui-même ,enlevant ainsi une partie des prérogatives de l’Expert et créant un précédent où toutes les manipulations sont permises.L’UAR  et l’ANEAMI doivent vérifier cette information.Il y va de la crédibilité de l’expertise automobile dans ce pays.

Envoi de B.M ,expert en automobile.


2 Réponses à “DES PRATIQUES DE BAS DE GAMME”

  1. Et ce n’est là qu’un petit échantillon des problèmes vécus par les experts .L’organisation de la profession est plus que nécessaire afin
    d’éviter les abus d’où qu’ils viennent et de sauvegarder les intérêts de
    l’expert d’une part et les intérêts de l’assuré d’autre part.Les compagnies n’ont sortiront que grandies et les brebis galeuses mises à
    l’écart.

  2. Les pratiques de la CRMA consistant à arrêter avec les experts privés
    ont été faites dans le but de placer certains experts proches du nouveau DG après la faillite constatée avec l’Exal.Autrement pourquoi ne pas reconduire l’ebsemble des experts agréés par la CRMA?Et puis ce Directeur qui se permet de faire ce qu’il veut doit rendre des comptes et l’UAR doit exiger des explications.


Laisser un commentaire

Mes miniatures a moi (2) |
JSP ID FIXE |
Garage CITROEN à Méricourt ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voiture de luxe: prestige, ...
| nextlife
| autos-mini-dann66....3