17 novembre 2011 ~ 0 Commentaire

COMMENCE-T-ON A PRENDRE CONSCIENCE?

En raison de la pollution de l’air en milieu urbain ,L’utilisation des carburants propres sera généralisée

 

la Tribune

Jeudi 17 novembre à 13:09

 

En raison de la pollution de l’air en milieu urbain ,L’utilisation des carburants propres sera généralisée

 

Dans
le vaste programme de réhabilitation de l’outil de raffinage planifié
par le groupe Sonatrach, le volet qualité des carburants n’est pas en
reste, puisque il est question, à travers la modernisation des
raffineries d’Alger, Arzew et Skikda, de produire des essences avec des
spécifications identiques à celles en vigueur en Europe.

Dans cette optique, Mme Ben Abellouli, cadre à Sonatrach, nous a fait
savoir, en marge d’un atelier technique sur les carburants propres qui
se tient depuis hier à l’hôtel Mazafran de Zéralda, et après sont exposé
sur le thème «Situation actuelle des carburants algérien», que la
législation algérienne a fixé le taux de soufre dans le gasoil à 1 500
PPM, alors qu’il est de 10 PPM en Europe.

«Revoir à la baisse le taux de soufre dans notre gasoil est devenu
une priorité, si l’on veut diminuer la pollution de l’air en milieu
urbain par les transports et les centaines de véhicules de particuliers
qui roulent au gasoil, un carburant hautement polluant de par les
émanations de dioxyde de soufre libéré par les moteurs», a-t-elle tenu à
nous dire. Elle soulignera, également, que cette révision à la baisse
du taux de souffre va demander du temps.En effet, «ce n’est qu’en avril
2012 que débutera le programme de réhabilitation dans la raffinerie
d’Arzew, suivi de Skikda. Et, en parallèle, il faudra que la législation
intervienne dans ce sens. Une fois ces conditions remplies, nous
pourrons diminuer le pourcentage de soufre dans notre gasoil», nous a
indiqué Mme Abellouli.Pour revenir à son exposé, elle a surtout mis en
exergue l’intérêt de la réhabilitation de l’outil de raffinage rendue
nécessaire pour répondre à la demande de carburant sans cesse croissant,
généraliser l’utilisation des carburants propres (GPL/C, GNC et essence
sans plomb), d’une part, et du fait que dans le parc roulant existe un
nombre élevé de véhicules qui utilisent des carburants dits
«polluants», d’autre part.A noter également qu’au cours de l’atelier, le
représentant du ministère de l’Aménagement du territoire et de
l’Environnement a annoncé que le réseau d’analyses instantanées de la
qualité de l’air, dénommé «Samasafia», va se développer. Selon ce
dernier, après Alger, Oran, Annaba et Skikda, d’autres agglomérations
urbaines parmi les plus importantes du pays seront également équipées
d’un tel réseau d’analyses.

Soulignons, enfin, que cet atelier était organisé en collaboration
avec le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue),
représenté par Mme Jane Akumu qui est intervenue sur le thème «Vue
d’ensemble sur l’orientation vers les carburants et les véhicules

Laisser un commentaire

Mes miniatures a moi (2) |
JSP ID FIXE |
Garage CITROEN à Méricourt ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voiture de luxe: prestige, ...
| nextlife
| autos-mini-dann66....3