16 novembre 2012 ~ 2 Commentaires

UN AVIS SUR LE DIESEL.

Par  crouk51

Qu’est qu’on peut lire comme idée fausse ici. Alors on va recadrer un peu tout ça.
UN AVIS SUR LE DIESEL.  dans AVIS D'EXPERT mot-diesel
Premièrement, je félicite tout ceux qui ont mené leur diesel à 4 ou 500 000 km, c’est sûrement que vous êtes un gros rouleur et que dans ce cas, l’utilisation du diesel était parfaitement justifié. J’ai moi même mené une vieille opel corsa 1.5 td à 380 000 Km.

Maintenant, allez dire ça au quidam moyen  qui fait ses 15000 Km par an en diesel. Non seulement il va lui falloir une éternité pour faire 500 000 Km (environ 33 ans si je sais encore compter). La caisse tombera en morceau bien avant ça. Et puis les kilométrages astronomiques sur les diesels, c’est sur les vieux diesel rustiques des années 80/90, quasi increvables. Avec les usines à gaz que sont devenus les moteurs diesels actuels, je met au défi quiconque d’aller à 500 000 bornes avec sans faire de gros frais dessus.

Ca c’était une première chose. Deuxièmement, les comparaisons foireuses du type, mon diesel de 2010 consomme moins que ma viellle AX d’il y a 20 ans, c’est assez risible. On compare des moteurs de génération identiques sinon ça ne rime à rien. Bien-sûr qu’un diesel récent consomme moins qu’une vielle bouse essence à carburateur. A noter aussi que PSA et Renault n’ayant rien foutu sur le moteur essence depuis au moins 20 ans, les moteurs essences sur ces 3 marques ne sont absolument pas représentatifs de ce qui se fait de mieux en matière de moteur essence. Si vous voulez comparer, faites le avec des constructeurs qui bossent sur le moteur essence. Comparez l’un de vos DCI ou HDI avec un TSI de chez VW, un multi-air de chez Fiat, ou encore les derniers ecoboost de chez Ford. Vous aurez à tout casser 1 litre d’écart avec le diesel équivalent tout en étant entre 1500 et 2000 € moins cher à l’achat.

Troisièmement, en ce qui concerne l’entretien et l’assurance, ils sont effectivement plus chers en diesel, il suffit de se renseigner un minimum pour s’en rendre compte. Une simple simulation sur internet donne tout de suite des écarts de tarifs, qui vont dans le meilleur des cas de quelques dizaines d’euros par an à parfois plusieurs centaines d’euros. Et tout ceci est parfaitement logique puisqu’un véhicule diesel coûte plus cher à réparer lors d’un accident avec casse du moteur, et que la valeur résiduelle du véhicule est plus élevée en cas de destruction totale.

Quatrièmement, les gens qui disent qu’un essence ne démarre pas par temps froid, là je suis mort de rire. Comme je l’ai dit plus haut, c’est fini le temps des carburateurs et des starters. Une essence récente démarre bien mieux qu’un diesel et surtout chauffe beaucoup plus vite. Sur un diesel, le très grand froid peut poser problème si les bougies de préchauffage  sont fatiguées ou si des cristaux de paraffines se sont formés sur le filtre à gazoil ou dans les durites. Sur un essence, il ne risque pas d’y avoir ce genre d’emmerdes. Si la batterie est OK, ça démarre au quart de tour même par -20°

Et enfin, je tiens à signaler que notre pays est dans un situation critique vis à vis de sa politique du tout diesel. Les oxydes d’azote et particules fines rejetés entre 5 et 10 fois + par les moteurs diesel sont un vrai fléau et une catastrophe sanitaire à venir comme le fut l’amiante en son temps. Le déséquilibre est tel que nos raffineries n’arrivent plus à suivre. Notre pays  est obligé d’importer des quantités phénoménales de gaz-oil de l’étranger alors que dans le même temps, on brade notre essence non consommée aux autres pays. Il faut immédiatement arrêter cette mascarade et rétablir une équité fiscale. Etant donné que le gaz-oil représente une part importante de la consommation de carburant du pays, une simple hausse de quelques  cts de celui ci permettrait de baisser le prix de l’essence , ramenant ainsi les 2 carburants au même niveau sans
toucher aux recettes de l’état.

2 Réponses à “UN AVIS SUR LE DIESEL.”

  1. Excellent article.. personnellement je me suis converti à l’essence il y a quelques années, pour arrêter de contribuer au cancers !

  2. une comparaison diesel/essence
    Diesel:

    Si vous parcourez moins de 20 000 kilomètres par an, le choix du diesel n’est pas financièrement optimum.

    Malgré l’écart actuel de 0,11 euro par litre de carburant à la pompe et des consommations inférieures d’environ deux litres aux 100 km sur certains véhicules diesel, il faut près de 60 000 kilomètres pour rentabiliser un écart de prix de 2 000 euros à l’achat, soit près de trois ans à raison de 20 000 kilomètres annuels.

    Dès lors que vous parcourez moins de 20 000 kilomètres par an avec une petite voiture, il est difficile voir impossible de rentabiliser le surcoût de la motorisation diesel.

    Sur les petits véhicules essence de cylindrées réduites bénéficiant des dernières technologies, les consommations affichées sont comparables à celles d’une motorisation diesel voire supérieures de moins d’un litre aux 100 km. Dans le cas d’un écart d’un litre aux 100 km, il faut parcourir plus de 100 000 kilomètres avant de rentabiliser le surcoût à l’achat d’un véhicule diesel de 2 000 euros.

    Essence:

    Une solution plus économique à l’usage pour les petits rouleurs malgré un litre de super à 1,49 euro. Avec des véhicules essence qui consomment de 6 à 8 litres aux 100 km, ce n’est qu’au delà de 20 000 kilomètres par an pendant trois ans, que l’essence perd son avantage financier au profit du diesel.

    Sur des petits véhicules essence de dernière génération qui consomment 5 litres aux 100 km, ce n’est qu’au delà de 100 000 kilomètres parcourus, que l’essence perd son avantage financier au profit du diesel.

    ——-

    Le conducteur d’une Dacia Sandero diesel 1.5 dCi 75 ch Silver Line achètera sa voiture 11 000 euros. L’équivalent en essence (1.2 16V 75 ch Silver Line) lui coutera 8 900 euros. Du fait des écarts de consommation, 4,0 litres aux 100 km en diesel, contre 5,9 litres en essence, le surcoût à l’achat de la motorisation diesel (2 100 euros) ne sera amorti qu’après 64 000 km.

    Prix à la pompe d’un véhicule essence:

    Dacia Sandero essence 1.2 16V 75 ch Silver Line : 8 900 euros
    Consommation mixte: 5,9 litres aux 100 km
    Prix du litre d’essence à la pompe: 1,49 euro
    Prix des 100 km en essence : 8,8 euros

    Prix à la pompe d’un véhicule diesel:

    Dacia Sandero diesel 1.5 dCi 75 ch Silver Line: 11 000 euros
    Consommation mixte: 4,0 litres aux 100 km
    Prix du litre de diesel à la pompe: 1,38 euro
    Prix des 100 km en diesel: 5,5 euros

    Comparatif économique diesel/essence – 64 000 km:

    Surcoût à l’achat du diesel par rapport à l’essence: 2 100 euros
    Coût à la pompe de 64 000 km en diesel: 3 520 euros
    Coût à la pompe de 64 000 km en essence : 5 632 euros
    Soit une économie totale de 12 euros en 64 000 km avec un véhicule diesel, sous réserve d’un écart à la pompe stable à 0.11 euro entre le diesel et l’essence.

    Comparatif économique diesel/essence – 80 000 km:

    Surcoût à l’achat du diesel par rapport à l’essence: 2 100 euros
    Coût à la pompe de 80 000 km en diesel: 4 400 euros
    Coût à la pompe de 80 000 km en essence : 7 040 euros
    Soit une économie totale de 540 euros en 80 000 km avec un véhicule diesel, sous réserve d’un écart à la pompe stable à 0.11 euro entre le diesel et l’essence.

    Comparatif économique diesel/essence – 100 000 km:

    Surcoût à l’achat du diesel par rapport à l’essence: 2 100 euros
    Coût à la pompe de 100 000 km en diesel: 5 500 euros
    Coût à la pompe de 100 000 km en essence : 8 800 euros
    Soit une économie totale de 1 200 euros en 100 000 km avec un véhicule diesel, sous réserve d’un écart à la pompe stable à 0.11 euro entre le diesel et l’essence.

    En cas de diminution de l’écart de prix à la pompe entre le diesel et l’essence, l’économie liée au véhicule diesel diminue. Si le prix du diesel à la pompe est identique à celui de l’essence, le véhicule diesel affiche alors un surcoût quelque soit le kilométrage parcouru équivalent au surcoût à l’achat entre le véhicule essence et le véhicule diesel.

    ——-

    Le conducteur d’une Volkswagen Polo 1.2 TDI 75 ch Trendline 5 portes achètera sa voiture 15 810 euros. L’équivalent en essence (1.2 70 ch Trendline) lui coutera 13 770 euros. Du fait des écarts de consommation, 4,0 litres aux 100 km en diesel, contre 5,9 litres en essence, le surcoût à l’achat de la motorisation diesel (2 040 euros) ne sera amorti qu’après 64 000 km.

    Prix à la pompe d’un véhicule essence:

    Volkswagen Polo 5 portes essence 1.2 70 ch Trendline: 13 770 euros
    Consommation mixte: 5,5 litres aux 100 km
    Prix du litre d’essence à la pompe: 1,49 euro
    Prix des 100 km en essence : 8,2 euros

    Prix à la pompe d’un véhicule diesel:

    Volkswagen Polo 5 portes diesel 1.2 TDI 75 ch Trendline : 15 810 euros
    Consommation mixte: 3,8 litres aux 100 km
    Prix du litre de diesel à la pompe: 1,38 euro
    Prix des 100 km en diesel: 5,2 euros

    Comparatif économique diesel/essence – 64 000 km:

    Surcoût à l’achat du diesel par rapport à l’essence: 2 040 euros
    Coût à la pompe de 64 000 km en diesel: 3 328 euros
    Coût à la pompe de 64 000 km en essence : 5 248 euros
    Soit un surcoût de 120 euros en 64 000 km avec un véhicule diesel, sous réserve d’un écart à la pompe stable à 0.11 euro entre le diesel et l’essence.

    Comparatif économique diesel/essence – 80 000 km:

    Surcoût à l’achat du diesel par rapport à l’essence: 2 040 euros
    Coût à la pompe de 80 000 km en diesel: 4 160 euros
    Coût à la pompe de 80 000 km en essence : 6 560 euros
    Soit une économie totale de 360 euros en 80 000 km avec un véhicule diesel, sous réserve d’un écart à la pompe stable à 0.11 euro entre le diesel et l’essence.

    Comparatif économique diesel/essence – 100 000 km:

    Surcoût à l’achat du diesel par rapport à l’essence: 2 040 euros
    Coût à la pompe de 100 000 km en diesel: 5 200 euros
    Coût à la pompe de 100 000 km en essence : 8 200 euros
    Soit une économie totale de 960 euros en 100 000 km avec un véhicule diesel, sous réserve d’un écart à la pompe stable à 0.11 euro entre le diesel et l’essence.

    En cas de diminution de l’écart de prix à la pompe entre le diesel et l’essence, l’économie liée au véhicule diesel diminue. Si le prix du diesel à la pompe est identique à celui de l’essence, le véhicule diesel affiche alors un surcoût quelque soit le kilométrage parcouru équivalent au surcoût à l’achat entre le véhicule essence et le véhicule diesel.


Laisser un commentaire

Mes miniatures a moi (2) |
JSP ID FIXE |
Garage CITROEN à Méricourt ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Voiture de luxe: prestige, ...
| nextlife
| autos-mini-dann66....3